Interview de Marc Lévy ✒️

Hello les curieux ! Parce qu’il y a quelques temps sur mon ancien blog, j’avais eu l’immense fierté d’avoir interviewer le grand auteur Marc Lévy, je vous fait une republication de ce mémorable moment !

[Interview du 19/04/2016]

En quoi cela consiste ?
Chaque semaine, je vous présente un nouvel auteur par le biais d’une interview. Connu ou moins connu, je vous livre l’interrogatoire complet de l’auteur de la semaine !

Aujourd’hui, c’est l’auteur Marc Levy qui passe aux aveux !

Mais… Qui est Marc Levy ?

Pour ceux qui ne le connaissent pas encore, Marc Levy est aujourd’hui l’auteur de 17 romans dont « L’horizon à l’envers », son dernier roman publié en 2016 aux éditions Robert Laffont !

Voici l’interrogatoire !

1] Pour débuter cette interview, pouvez-vous vous présenter aux lecteurs ?
Bonjour, après avoir passé six ans à la Croix Rouge, et parcouru le monde pendant pas mal d’années, je suis devenu écrivain, un peu grâce à la chance je dois l’avouer.

J’ai à ce jour écrit 17 romans et encore grâce à la chance, ils ont été publiés dans 49 pays. J’aime passionnément mon métier, l’écriture est un espace de liberté incroyable et partager des histoires une merveilleuse aventure.

2] Pouvez-vous nous présenter votre roman ?
Imaginez ce que serait votre vie si un matin vous vous réveillez dans la peau d’un autre.

Hope, Josh et Luke sont trois étudiants en neuroscience qui vont jouer avec le destin, avec la vie, avec l’impossible et l’interdit. L’horizon à l’envers est un roman d’aventures, c’est aussi une grande histoire d’amour, moderne.

3] Combien de temps vous a-t-il fallu pour l’écrire ?
Quatre mois, à raison de 15 heures par jour. Je crois que les personnages de cette histoire se sont emparés de ma vie, Hope en particulier.

4] Avez-vous l’impression d’écrire différemment depuis votre premier roman « Et si c’était vrai » et « L’horizon à l’envers » ?
Je l’espère de tout cœur. Que l’on soit danseur, peintre, sculpteur, musicien, écrivain ou cinéaste, on progresse dans son métier à force de travail, de répétitions, d’erreurs, et la passion ne fait que grandir.

5] Pensez-vous que vos personnages reflètent votre personnalité ?
Cela doit arriver, même si par pudeur je me cache le plus possible derrière eux, mais ils finissent toujours par prendre un peu de soi, parfois même beaucoup.

6] Avez-vous déjà une idée du sujet de votre prochain roman ?
Oui.

7] Qu’est-ce qui vous a donné envie d’écrire ?
L’envie d’imaginer que tout était possible, que ce n’était jamais qu’une question de temps, de volonté, de sentiment, l’envie de dessiner un monde en couleurs.

8] Quelles sont vos inspirations ?
Les choses de la vie, les gens.

9] Dans quelles conditions écrivez-vous ?
Beaucoup d’eau, de café et de nuits blanches passées à ma table d’écriture.

10] Que représente l’écriture pour vous ?
Une source d’évasion, de liberté, de rêves, de complicité, de sensualité aussi.

11] Qu’éprouvez-vous avant la sortie d’un roman ?
Un trac énorme.

12] Aimeriez-vous voir d’autres de vos livres adaptés au cinéma ?
Bien sûr, c’est magique de voir des personnages que l’on a inventés prendre vie et être incarnés par des acteurs.

13] Quels sont le ou les titres que vous souhaiteriez le plus voir adaptés au cinéma ?
Je n’y pense vraiment pas alors je ne peux pas vous dire, ce ne sont pas les romans d’ailleurs mais plutôt les personnages. Alors Daldry peut-être…

14] Pensez-vous qu’il faille être un grand lecteur pour être un bon auteur ?
Pour être honnête, je n’en sais rien.

15] Quels conseils pouvez-vous donner aux lecteurs qui souhaitent eux aussi devenir écrivains ?
Mon conseil serait de ne jamais penser à la publication, mais au seul et unique plaisir d’écrire et à ce que cela vous apporte. De n’avoir peur de rien, et surtout pas du regard des autres et de vous dire qu’écrire est comme peindre ou sculpter. On apprend en écrivant, en relisant, en corrigeant et en recommençant, mais c’est une liberté merveilleuse.

Il faut bien sûr réfléchir à la structuration d’une histoire et comme tous les auteurs ne pas renoncer dès que l’on est confronté à des choix dont la solution n’est jamais évidente. Écrire est une prise de risques permanente, on écrit sans certitude, mais avec au cœur l’absolue nécessité d’être sincère dans son propos, de se laisser entraîner par la vérité de ses personnages, d’écrire en regardant ce que l’on écrit sans jamais se regarder écrire.

Merci pour cet entretien Marc !

> Retrouvez-le sur son site internet <

Éditeur : Robert Laffont
Pages : 418
Prix (papier): 21,50€
Année de parution : 2016

Résumé : Où se situe notre conscience ?
Est-ce qu’on peut la transférer et la sauvegarder ?

Hope, Josh et Luke, étudiants en neurosciences, forment un trio inséparable, lié par une amitié inconditionnelle et une idée de génie. Lorsque l’un des trois est confronté à une mort imminente, ils décident d’explorer l’impossible et de mettre en oeuvre leur incroyable projet.

Émouvante, mystérieuse, pleine d’humour aussi… une histoire d’amour hors du temps, au dénouement inoubliable, et si originale qu’il serait dommage d’en dévoiler plus.
Un roman sur la vie, l’amour et la mort… parce que, après, plus rien n’est pareil.


8 Comments

  • Melly's Book

    février 22, 2018

    Je n’ai jamais lu de titre de cet auteur … peut-être un jour. En tout cas, je te remercie pour cette interview !

    Reply
    • Kary Lauredan

      février 22, 2018

      Si tu veux te lancer, je te conseil « Et si c’était vrai » 🙂

      Reply
  • Les lectures de la Diablotine

    février 22, 2018

    Petite chanceuse ! Pour ma part, je ne suis pas une fan de l’auteur mais j’ai apprécié le découvrir à travers ton interview

    Reply
    • Kary Lauredan

      février 22, 2018

      Merci beaucoup ! 😀

      Reply
  • Vampilou

    février 22, 2018

    Alors ça, c’est juste la méga classe ma belle ! Même si je ne suis pas forcément fan lol

    Reply
    • Kary Lauredan

      février 22, 2018

      Merci !! :p

      Reply
  • Satine's books

    février 23, 2018

    La claaaaasse !!! 🙂
    Félicitations =)

    Reply
    • Kary Lauredan

      février 23, 2018

      Merciiiiii

      Reply

Laisser un commentaire