Vis ma vie de gameuse !



Parce que le monde du jeu vidéo est un océan de requins pour les femmes, j’ai décidé de vous parler de mon expérience sur le sujet.

-Post coup de gueule-

 Les jeux vidéos, un monde de macho ?

Mesdames, mesdemoiselles, sachez que vous faire une place dans ce monde de brute est un calvaire !
Bien évidemment, tous les gamers n’ont pas l’esprit étroit comme la plupart. Il y aura toujours ces mecs – bien intentionnés – avec qui ont sera bien accueilli, limite protégé, car eux-mêmes savent l’accueil qui peut nous être donnée.
Et puis il y aura les autres… les « kikoolol », les « Jean-Kévin » qui seront toujours là pour vous faire gentillement remarquer que vous êtes une femme (au cas où vous l’auriez oublié) et que vous n’êtes pas la bienvenue dans ce monde de testostérone pur et dur.

Eh bien sachez, chers Jean-Kévin, que les femmes sont plus nombreuses que vous ne le pensez sur le terrain et que nous sommes loin de réduire les effectifs !

D’autant plus que, étrangement, la présence féminine de personnages de jeux vidéos tels que Lara Croft, Faith Connors, Lightning, Bayonetta et j’en passe… n’ont pas l’air de vous déranger. Est-ce leur plastique de rêve qui leur donne un laisser-passer dans ce monde virtuel ?

Comme ces clichés de filles « gameuses » posant à moitié complètement nues sur la toile… Est-ce ça, l’image de la gameuse d’aujourd’hui ? A défaut de celle d’hier, décrite comme grasse, vierge, avec des lunettes, un appareil dentaire et des furoncles partout ?
Voici comment l’image de la gameuse est passé de tout à rien en quelques années : Dégueulasse à Bonnasse !

La preuve est que, lorsque l’on tape « gameuse » dans Google Image, on tombe sur ça…

Presque digne d’avoir sa catégorie « Gameuse » sur Youporn, ces filles sont donc les nouveaux fantasmes masculins dans l’univers du gaming, ça promet !

Alors que réellement, nous les véritables gameuses, on ressemble juste à ça… Une fille lambda, avec un casque gaming, une manette… le tout en pyjama , les cheveux à moitié coiffés, assise par terre ou sur notre lit entouré de notre bordel, parce qu’en s’en fiche littéralement de ce à quoi on ressemble quand on est installé devant sa console (ou son ordi) à jouer tranquillement.

3155646992_1_16_44YWG56S


 Mon expérience

S’intégrer en tant que gamer de sexe féminin n’est pas chose facile, je l’ai appris à mes dépens.
Avant, je jouais seule, j’avais peur d’aller en multijoueurs et de voir des gens que je ne connaissais pas – oui, je n’avais encore jamais fait de rencontres virtuels avant ça. Puis, un jour j’ai voulu me lancer dans l’expérience du jeu à plusieurs, avec « Red Dead Redemption », jeu d’action-aventure sur un fond western. Je n’avais pas encore de micro à ce moment-là, je communiquais donc par message, j’étais incognito !
Puis le jour où j’ai mis mon micro… c’était le drame ! Non je rigole, on me prenait visiblement pour UN gosse. Flatteur !

Néanmoins, certains ont discerné mon timbre de voix féminin et… ont plutôt bien réagi !
Du moins je le pensais. Pas d’insultes, pas d’agressivité ou autres. En revanche, beaucoup d’allusions perverses placées sous l’humour, mais qui en disait long sur la mentalité des personnes en question. Soit, je ne relève pas plus que ça.

Finalement, cette première expérience en multijoueurs m’avait bien plus et j’ai voulu m’inscrire sur le célèbre forum jeuxvideo.com, et là… c’était le drame ! Non non, le vrai cette fois.
J’ai fait un post me présentant en tant que jeune gameuse, blablabla, et c’était parti pour la looooongue séance d’insultes en tous genres, on pensait aussi que j’étais juste un mec qui se faisait passer pour une nana pour essayer d’attirer la sympathie de celles-ci etc, etc. Pour vous dire la mentalité qui régnait, n’est-ce pas… Puis quelques minutes après, mon post à été bloqué et mon compte supprimé par les admins. Pour un malheureux post sans arrière pensés…

Bref, il s’est avéré que ce forum est blindé de Jean-Kévin (admins compris, paraît-il). Je suis donc partie sans regret de ce site !

 La communauté des gamers est si détestable ?

A m’entendre me lire, il est vrai que la communauté peut paraître extrêmement puéril et insipide… Toutefois, il y a toujours des exceptions et j’ai malgré tout réussi à faire de super rencontres qui sont passées de virtuelles à réelles. D’ailleurs, mes meilleures rencontres ont toujours été sur internet. C’est une autre façon d’apprendre à se connaître, mais attention, on est jamais à l’abri des « fake », qui plus est, des fausses identités !

 Je conclurai cet article…

En disant que peu importe votre sexe, votre âge, vos goûts, votre façon d’être… Peu importe vos centres d’intérêts, VOUS avez votre place partout. En tout cas, moi je vous aimes comme vous êtes !

gameuse


Laisser un commentaire